Le Compendium

Appareil de Regnault pour la détermination du
"point 100" d'un thermomètre à mercure

TRAITÉ ÉLÉMENTAIRE DE PHYSIQUE par A. GANOT - Edition refondue et rédigée à nouveau par G. MANOEUVRIER
Paris - Librairie Hachette - 1887

La colonne émergente, c'est à dire la colonne de mercure visible au-dessus du bouchon, doit être la plus réduite possible. D'autre part, le réservoir du thermomètre ne doit pas toucher l'eau en ébullition. Si ces conditions sont respectées, la température du mercure et de son enveloppe en verre est uniforme.
Le manomètre en U permet de vérifier que la pression à l'intérieur de l'étuve est égale à la pression atmosphérique. Si cette pression est normale c'est à dire égale à 760 mm de mercure ou 1013 hPa (le pascal, de symbole Pa, est l'unité de pression du système international d'unités), le "point 100" de l'échelle Celsius (100°C) est directement repérable sur la tige du thermomètre. Dans le cas où la pression est différente, une correction est nécessaire.

Dessin de Bonnafoux, gravé par Laplante
TRAITÉ ÉLÉMENTAIRE DE PHYSIQUE
par A. PRIVAT DESCHANEL - Paris - Librairie Hachette - 1869

Avec l'exemplaire du Compendium qui possède deux tubulures à la partie supérieure, il est possible de repérer simultanément les points 100 de deux thermomètres ou encore de faire une comparaison entre le thermomètre à traiter et un thermomètre pris en référence.
Les deux manchons concentriques supplémentaires sont utilisés si le thermomètre est de grande taille. La hauteur de l'étuve, sans l'appareil de chauffage, est alors égale à 39 cm.

Le thermomètre muni du bouchon en liège n'est pas encore gradué. Après repérage des deux points fixes - le "zéro" dans la glace fondante et le "100" dans la vapeur d'eau en ébullition de l'étuve de Regnault - l'intervalle sera divisé en 100 parties égales.

ACCUEIL

CHALEUR

PLAN DU SITE

SITE MAP

Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                 © Albert Balasse - 2007/2010