Le Compendium
      Albert Balasse

Générateur magnéto-électrique

Machine magnéto-électrique à 3 aimants - Association des Ouvriers en Instruments de Précision - Paris - Vers 1910

Lorsque l'on déplace un circuit conducteur fermé au voisinage d'un aimant, ce conducteur est le siège d'un courant induit. La figure 55, empruntée au manuel pratique de E. Rosenberg "L'ÉLECTRICITÉ INDUSTRIELLE à la portée de l'ouvrier" (1909), représente un aimant en fer à cheval. Entre les pièces polaires de l'aimant, c'est-à-dire dans son champ magnétique, un fil conducteur isolé est enroulé, telle une bobine plate, sur un noyau cylindrique en fer doux, parallèlement à son axe de rotation. L'ensemble, noyau et circuit conducteur, forme l'induit qu'il suffit de faire tourner rapidement pour obtenir un courant continu dont le sens dépend du sens de rotation. La vitesse rapide est assurée par le jeu de deux roues dentées engrenées, la plus grande étant solidaire de l'axe de la manivelle et la petite, de l'axe de l'induit ...

Cette machine magnéto-électrique, communément appelée magnéto, est montée sur un socle à des fins didactiques. Il s'agit, en fait, d'un modèle destiné à la téléphonie et que l'on retrouve sur les téléphones MARTY (dont la célèbre boite à sel murale) produits dès le début du XXe siècle et permettant "l'appel magnétique" de l'opératrice. Cet instrument est en effet muni d'un dispositif de contacts automatiques assurant, lors de la rotation momentanée de la manivelle, la mise en relation avec l'opératrice sous forme d'un signal aboutissant à son "tableau annonciateur". Son utilisation permettait de ménager les piles qui, à cette époque, demeurent indispensables pour la communication proprement dite.

 

A gauche, la machine est au repos, le contact est effectif entre le disque et la lame située à l'arrière : c'est le circuit des piles alimentant le téléphone qui est assuré. A droite, la machine est en rotation : son axe est décalé longitudinalement et pousse le disque qui entre en contact avec la lame située à l'avant. Le signal électrique produit par la magnéto en rotation est envoyé à l'opératrice : on peut voir, ci-dessous, l'effet produit sur un des voyants de son tableau annonciateur.

Sur les aimants de la magnéto, le sigle de l'Association des Ouvriers en Instruments de Précision : AOP devenu ensuite A.O.I.P.

Appareil téléphonique "Berthon-Ader" avec sonnerie d'appel magnéto-électrique
L'ÉLECTRICITÉ À LA MAISON - Julien LEFÈVRE - Paris - 1889

Le coffret supérieur renferme le générateur magnéto-électrique nécessaire pour appeler l'opératrice. La pile Leclanché "grand modèle", contenue dans le coffret inférieur (la "boite à sel"), alimente uniquement le microphone. L'appareil de la maison BERTHON-ADER est décrit dans un ouvrage de 1889 : il semble donc exister bien avant le téléphone MARTY, modèle 1910 mural, similaire et proposé par A.O.I.P ... L'appareil représenté comprend, en outre, une bobine d'induction et un paratonnerre à fiche.

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2015 - Tous droits réservés

ACCUEIL

ÉLECTRICITÉ

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                   Albert BALASSE

 

Page 29 de 2009 / nouvelle version le 12 novembre 2015