Le Compendium

 

 Balance hydrostatique

Balance hydrostatique - Dimensions : 50 x 50 cm

Le double cylindre de la Société Genevoise pour la Construction d'Instruments de Physique et de Mécanique (catalogue de 1900), permettant la vérification du "Principe d'Archimède".

La capacité du cylindre creux est identique au volume extérieur du cylindre plein.

"Pour vérifier le principe d'Archimède, on fait l'expérience suivante. - On prend deux cylindres, l'un plein D (fig. 80), l'autre creux C, travaillés de manière que le volume du cylindre plein soit exactement égal à la capacité du cylindre creux (ce dont on peut s'assurer en constatant que le premier entre exactement dans le second). On suspend, sous d'une balance hydrostatique, le cylindre creux, et, au-dessous de lui, le cylindre plein ; puis, on fait l'équilibre à ce système au moyen d'une tare, placée dans l'autre plateau B. - Cela fait, on introduit au-dessous du cylindre D un vase contenant de l'eau, et l'on fait en sorte que le cylindre y plonge complètement. La poussée exercée par l'eau sur le cylindre D fait incliner la balance de l'autre côté. Mais on constate que, pour ramener le fléau à la position horizontale, il suffit de remplir d'eau le cylindre creux C ; on fait donc équilibre à la poussée, en ajoutant, du même côté, un poids d'eau égal à celui de l'eau déplacée."

Dessin et texte tirés du
TRAITÉ de PHYSIQUE ÉLÉMENTAIRE
DRION et FERNET
MASSON Editeur - 1885

 NOUVELLE PHYSIQUE
Programmes de 1909 C. Haraucourt

A côté du double cylindre, un vase de Boudreau utilisé pour vérifier le théorème d'Archimède et sa réciproque.

ACCUEIL

MECANIQUE

PLAN DU SITE

SITE MAP

Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                 © Albert Balasse - 2007/2010