Le Compendium
       Albert Balasse

 

Balance de Westphal

Balance de Westphal - hauteur moyenne d'utilisation 25 cm - Vers 1910

La balance de Westphal est utilisée pour déterminer, rapidement et avec une bonne précision, la densité des liquides. Elle est équipée d'un plongeur en verre de volume V et d'une série de cavaliers, de masse M (2 pièces), M/10 et M/100. V et M sont tels que si V = X cm3, M = X g. Ici, le volume du plongeur étant de 5 cm3, les deux plus gros cavaliers pèsent chacun 5 g et les deux suivants 0,50 et 0,05 g. La partie droite du fléau est divisée en 10 parties égales entre le couteau central, axe du fléau, et le couteau extrème auquel est assujetti un crochet de suspension. La partie gauche se termine par un contrepoids dont la pointe sert à repérer la position d'équilibre.

Avant toute mesure, le "zéro" doit être effectif lorsque le plongeur est suspendu par son fil de platine, seul et dans l'air, à l'extrémité du fléau. La correction est obtenue en agissant sur la vis calante du pied.

Un cavalier de masse M, disposé avec le plongeur à l'extrémité du fléau, devrait s'opposer exactement à la poussée d'Archimède exercée par l'eau pure à son maximum de masse volumique. Aussi, ce cavalier doit systématiquement être placé à l'extrémité du fléau lorsque le plongeur est immergé dans un liquide plus lourd que l'eau. Les autres cavaliers sont placés, en commençant par le plus lourd, dans les encoches correspondant aux traits marqués de 1 à 9.

 

Le plongeur est immergé dans un liquide plus lourd que l'eau. L'équilibre obtenu, la disposition des cavaliers indiquent directement la densité de ce liquide : d = 1,171. En effet, le cavalier M sur le crochet donne la partie entière, le deuxième cavalier M placé en 1 donne la première décimale, le cavalier M/10 en 7, la deuxième décimale et le cavalier M/100 en 1, la troisième décimale.

Le plongeur est immergé dans un liquide moins lourd que l'eau. Pour réaliser l'équilibre le cavalier M est placé en 8 et le cavalier M/100 en 6. Le cavalier M/10 n'a pas été utilisé. La valeur lue est : d = 0,806

Certaines précautions doivent être prises pour garantir de bons résultats. Il faut toujours immerger le moins de fil de suspension possible tout en assurant l'immersion complète du plongeur.  La densité variant avec la température, celle-ci doit être relevée. Souvent, le plongeur est muni d'un thermomètre permettant de repérer la température du liquide d'essai.

Sur un catalogue datant des années 1920 et présentant ses balances pour les sciences expérimentales et cabinets de physiques, la Maison EXUPÈRE propose l'instrument, muni d'un plongeur thermométrique sous le nom de Balance Aérothermique. On la retrouve sous le nom de balance aérothermique de Dalican sur certains catalogues des années 1880 comme ceux de la Maison FONTAINE et de la Maison ROUSSEAU...

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2010-2018 - Tous droits réservés

ACCUEIL

MECANIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr