Le Compendium
      Albert Balasse

 

Balance colonne
et poids "au P couronné"

Balance colonne (ou à colonne) souvent appelée, lorsque ses plateaux ont la forme de coupelles, "balance à tabac"
Hauteur : 40 cm ; longueur du fléau de 28 cm ; diamètre des plateaux : 14 cm

L'opération consiste à prélever 2 onces de tabac. Le poids de 2 onces est placé dans l'une des coupelles et le tabac est ajouté peu à peu dans l'autre jusqu'à obtention de l'équilibre. Il s'agit, là, d'une simple pesée...

Prélèvement, par simple pesée, de 2 onces de tabac

La suspension de la coupelle par une tige courbe terminée en fourche facilite sa manipulation. On peut la soustraire facilement de la balance pour vider son contenu, les 2 onces - soit 62,5 grammes - de tabac, dans une pochette ou tout autre récipient.

La double écriture, 2 onces et 62,5 g,  que l'on observe sur le "poids" choisi pour obtenir notre ration de tabac est conforme au Décret du 12 février 1812 concernant les poids et mesures et à la Loi du 8 juillet 1837 autorisant, jusqu'à la fin de l'année 1839, l'utilisation des noms d'anciennes unités conjointement avec les valeurs et unités du nouveau système métrique décimal.

Extrait du décret  du 12 février 1812
(Document Google Books)

Le poids utilisé appartient à une boîte, malheureusement incomplète, signée CHARPENTIER, balancier au 73 rue Saint-Denis à Paris durant le premier tiers du XXe siècle et dont on voit la marque, le "P couronné" (CHARPENTIER est le successeur de POURIN, Balancier-Mécanicien), sur la photo de gauche. A droite, il s'agit de la marque du poinçon "à la fleur de lys" garantissant la vérification avant la mise en service. Cette marque a été remplacée en 1853 par la "marque à la bonne foi", représentée par une poignée de mains...

Dans la boîte en noyer et au fond du logement de ce poids, les indications du constructeur :

AU
P COURONNÉ
CHARPENTIER,
Balancier-Ajusteur du Trésor et de la
Banque de France

Sur le poids de 2 livres (ou 1 kilogramme), le nom du balancier figure en toutes lettres sous sa marque au P couronné. Les diverses autres marques sont celles des poinçons à lettre annuelle attestant des vérifications périodiques subies depuis sa mise en service et sans doute jusqu'en 1839, sa dernière année de validité...

Au tout début du XXe siècle, des balances similaires sont proposées sur catalogue de la MAISON BESSON (à Paris) : "Balances spéciales pour le tabac, le café, le thé, etc". Les prix, d'une vingtaine à une quarantaine de francs, dépendent de la force et de la finition.

A droite, 2 onces ou 62,5 grammes, 8 onces ou 250 grammes, 2 livres ou 1 kilogramme, 1 livre ou 500 grammes, sont des "poids" dont l'usage a été autorisé par le décret du 12 février 1812 et jusqu'à fin 1839 afin - pensait-on - de favoriser l'admission du système métrique établissant l'uniformité des poids et mesures dans toute la France. Le décret de 1812 "allait directement contre le but qu'on voulait atteindre ; au lieu de rendre commun et populaire l'emploi du système métrique, il ne faisait que consacrer des habitudes déjà trop enracinées ; il augmentait même la confusion par le mélange des anciennes et des nouvelles mesures. On avait cru un peu légèrement que les anciennes mesures étaient plus en harmonie avec les besoins du peuple ; mais comme le faisait remarquer M. de ministre du commerce en présentant la loi à la Chambre des députés, le législateur de 1812 n'avait pas compris que c'étaient les habitudes du peuple et non ses besoins qui avaient résisté à l'admission du système métrique. " On reconnaît facilement, disait-il, en y réfléchissant, que la division de l'unité de poids, par exemple, en 16 onces, ne correspond pas davantage, absolument parlant, aux besoins de l'homme du peuple que la division en 250 grammes, et qu'il suffit d'une habitude contraire pour qu'il exprime directement et sans traduction son besoin du moment par des sous-multiples décimaux du demi-kilogramme, tout aussi bien que par des divisions binaires de la livre." (...)" - (Collection des lois, décrets, ordonnances, règlements et avis du Conseil d'Etat - année 1837)

  (...)

POIDS ET MESURES - MANUEL DES VÉRIFICATEURS et des Aspirants à cet emploi par Ed. COLLIN - Paris - 1875
(document "Le Compendium")

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2019 - Tous droits réservés

ACCUEIL

MECANIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                         

 

342 / 25 avril 2019