Le Compendium
      Albert Balasse

 

Pile à godets de 1 livre métrique
"au M couronné"

Pile à godets de 1 livre ou 500 grammes - Hauteur 4 cm ; diamètre maximum du tronc de cône 5,5 cm -  Entre 1812 et 1840

Le "M couronné", marque du balancier, est frappé sur chaque constituant de la pile à godets.

La pile se compose d'une boîte qui, vide, pèse 8 onces, de sept godets de 4, 2, 1 onces, puis 4, 2, 1, 1/2 gros et d'une pastille centrale de 1/2 gros. L'ensemble permet d'obtenir jusqu'à 16 onces soit 1 livre, par bon de 1/2 gros. Il s'agit, ici, de la livre métrique de 500 grammes telle qu'elle est définie par le décret du 12 février 1812 relatif aux poids et mesures et non de la livre de l'Ancien Régime qui correspond à 489,5 grammes.

La boîte vide d'une part, et l'ensemble godets et pastille centrale d'autre part, pèsent chacun 8 onces ou 250 grammes. Cette pile à godets est conforme au décret du 12 février 1812, autorisant l'utilisation des anciennes dénominations afin de favoriser l'admission du système métrique décidé en 1790, et établissant l'uniformité des poids et mesures sur tout le territoire.

Extrait du décret du 12 février 1812

(1 demi-once) = 4 Gros = 15,6 grammes

Chaque élément - boîte, godets et pastille centrale - doit porter la marque du balancier, la valeur pondérale en unités  de l'Ancien Régime (livre, once et gros), sa correspondance en grammes et la marque du poinçon de vérification primitive. Ainsi, nous observons le "M couronné" sigle du balancier, le poids du godet 4 gros, son équivalent dans le système métrique 15,6 g et la marque du poinçon "à la couronne".

Ces marques de poinçons indiquent que le poids a été vérifié avant sa mise en service. Pendant la période de mise en place du système métrique, il s'agit de la fleur de lys de 1815 à 1830 puis de la couronne inscrite dans un pentagone de 1831 à 1847. Par la suite, c'est la marque du poinçon "à la bonne foi", symbolisée par une poignée de mains, qui atteste que la "vérification première" a été effectuée.

La Loi du 4 juillet 1837, dont les premiers articles sont repris ci-contre, met un terme au décret de 1812 et à la période de transition qui, par la coexistence des anciennes et nouvelles unités, a créé la confusion et rendu le système métrique impopulaire. 

On peut consulter le texte complet duquel est tiré l'encadré précédent sur : [Collection des lois, décrets, ordonnances, règlements et avis du Conseil d'Etat - 1837]

Le texte, à droite, est emprunté à l'ouvrage :
POIDS ET MESURES - MANUEL DES VÉRIFICATEURS
et des Aspirants à cet emploi par Ed. COLLIN - Paris - 1875
(document "Le Compendium")

Les 500 grammes de la pile à godets et les 500 grammes d'une série plus récente...

PETITE HISTOIRE NATURELLE

Nous réalisons la pesée d'une poignée de noisettes en utilisant une petite balance de Roberval et notre pile à godets. L'équilibre est obtenu en plaçant, sur le plateau de droite, le godet de 1 once et les godets de 2 et de 1/2 gros.

=

Durant la période de mise en place du système métrique, on peut encore dire que notre cueillette pèse 1 once et 2,5 gros. A partir de 1840, il faut définitivement oublier ces unités et dire qu'elle est de 41 grammes.

Il s'agissait, en fait, d'une ration destinée au repas du Pic Epeiche, un bel oiseau qui apprécie les noisettes. Il les coince dans les anfractuosités naturelles ou qu'il a lui-même créées dans le bois, pour en perforer la coque de son bec pointu...

C'est tout, je peux m'envoler ?

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2019 - Tous droits réservés

ACCUEIL

MECANIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                         

 

344 / 28 mai 2019