Le Compendium

 

Microscope universel de poche

(Universal-Taschen-Mikroskop mit Lupe)

Microscope universel, modèle I

Le coffret de 8,5 x 6,5 x 3,5 cm est décrit en 1886 par Hermann HAGER dans son ouvrage "Das Mikroskop und seine Anwendung" (Le microscope et son application).  Il contient le microscope, une petite loupe sur monture cylindrique et un ensemble de lames porte-échantillon.

L'instrument reçoit des lames préparées ou un couple de lames vierges dont l'une présente une concavité dans laquelle on place l'échantillon à examiner, l'autre étant destinée à recouvrir l'ensemble. Pour insérer une préparation, on appuie modérément, vers le bas, sur les deux ergots afin d'escamoter la platine à ressort. La préparation est alors glissée par les fentes latérales. Lorsque l'échantillon est sous l'oculaire, il suffit de relacher doucement la pression pour que la platine remonte et maintienne, en la pinçant, la préparation.

Le microscope peut passer de main en main, entre plusieurs observateurs, sans risque de chute des lames. L'orifice ménagé dans le fond du tube optique doit être dirigé vers une source lumineuse et la mise au point s'effectue par tirage de l'oeilleton.

Le constructeur indique un grossissement linéaire de 50 et un grossissement en surface de 2500. Bien entendu, seule la valeur 50  doit être prise en compte pour évoquer le grossissement tel qu'il est défini par les physiciens.

TRAITÉ ÉLÉMENTAIRE DE PHYSIQUE
A. GANOT - Paris - 1887

Microscope universel, modèle II

 

Le petit coffret de 8,5 x 7 x 4 cm renferme le microscope, une loupe sur support cylindrique, une pince fine, trois préparations microscopiques et trois lames à bord rodé dont une à concavité.

Comme sur le modèle précédent, le système optique est constitué par deux lentilles plan-convexes dont les faces courbes sont placées en regard l'une de l'autre. Ces lentilles sont insérées dans un oeilleton fileté, ce qui facilite la mise au point sur la préparation observée. Les images sont toutefois déformées à la périphérie du champ de vision à cause de la courbure importante des lentilles utilisées.

Le "Taschen-Mikroskop mit Lupe" est proposé par Ferdinand ERNECKE dans son catalogue de 1887, "PHYSIKALISCHE APPARATE".

 

Dans un article de 1885, le JOURNAL OF THE ROYAL MICROSCOPICAL ACADEMY signale que la société londonienne THEILER & SONS propose, sous le nom de Theiler's "Universal (Achromatic) Pocket Microscope", un microscope qui s'avère être le familier "Taschen-Mikroskop" que les opticiens allemands fournissent depuis plusieurs années :

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2015 - Tous droits réservés

ACCUEIL

OPTIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                 Albert BALASSE