Le Compendium
        Albert Balasse

Microscope universel en étui de cuir

L'étui de 9 x 4 cm est réalisé avec des bandelettes de papier collées les unes sur les autres puis recouvertes extérieurement de cuir fin. Il renferme le petit instrument, d'origine allemande, de 6,5 cm de longueur et 3 cm de diamètre, et la version française de sa notice d'utilisation.

Les œilletons sont en bois dur laqué. Dans l'un d'eux est sertie une lentille biconvexe pour une utilisation en loupe simple. L'autre contient un système de deux ou trois lentilles formant doublet ou triplet pour un grossissement plus important. Comme il est courant pour les petits instruments de ce type, le constructeur indique un "grossissement linéaire" et un "grossissement en surface". C'est le grossissement linéaire qui doit être retenu et qui correspond à la définition des physiciens.

Utilisation de la loupe

Pour une utilisation plus commode de la loupe, l'œilleton est positionné dans le cylindre ajouré permettant l'éclairement de l'objet examiné.

Utilisation du microscope

Pour former le microscope, on introduit le cylindre ajouré dans le tube principal. Lorsque le cylindre est en partie enfoncé dans le tube, sa collerette supérieure sert de support au disque de verre porte-objet.

Sur le disque porte-objet, nous avons déposé des fragments de barbe de plume de paon. Il suffit maintenant de mettre en place l'œilleton portant le doublet ou le triplet en le retournant contre la préparation formée. La surface de l'optique étant en léger retrait par rapport à la face de contact de l'œilleton, elle ne touche pas l'objet examiné. A l'opposé de l'œilleton, le disque percé joue le rôle de diaphragme et, pour l'observation, il faut le diriger vers la source de lumière ...

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2015 - Tous droits réservés

ACCUEIL

OPTIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                 Albert BALASSE