Le Compendium

Insectoscopes

1 - Insectoscope, premier modèle

Insectoscope - hauteur 9 et diamètre 5 cm - Vers 1850

L'insectoscope renferme un coléoptère, traversé par une épingle bien avant son entrée dans le Compendium. Durant le XIXe siècle, les instruments de ce type étaient souvent proposés avec un insecte "monté" comme ici, ou avec une plaquette en os ou en bois, également fixée sur une épingle et sur les faces de laquelle étaient collés des petits coquillages ou des graines ...

L'épingle portant le coléoptère Entimus imperialis est extraite du microscope et plantée, le temps de la photographie, dans un bouchon en liège. L'une de ses extrémités se termine par un bouton moleté attenant à une petite roue à gorge qui, en s'insérant dans une encoche du corps de l'instrument évite que le spécimen se déplace et s'abîme en touchant les parois.

Le fond vitré étant remis en place, il suffit de tourner le petit bouton extérieur pour observer l'insecte sur toute sa surface. L'optique consiste en un doublet formé par deux lentilles plan-convexes de 3 cm de diamètre fixées dans une monture à vis qui permet la mise au point.

Le charançon Entimus imperialis, qui peut atteindre 3 cm, vit dans la forêt amazonienne. Ses élytres présentent des petites dépressions formant des lignes parallèlles régulières. Dans chacune de ces dépressions, des petites écailles forment des zones étincelantes. Pour cette raison, le coléoptère est appelé "diamond beetle" ou "scarabée diamant". L'image montre une partie d'élytre, vue à travers les lentilles de notre insectoscope..

Les cabinets de sciences naturelles du XIXe siècle possèdent des lames préparées présentant des petits fossiles, des écailles de poissons, les ailes et élytres de nombreux insectes. Le scarabée diamant ou "Diamond Beetle", nommé ici par ses initiales D-B, est souvent en bonne place dans ces collections.

L'insectoscope est posé sur un recueil des CAHIERS D'HISTOIRE NATURELLE de 1858, donc de la même époque que lui. A droite, un charançon du blé - qui appartient à la même famille des Curculionidae mais est dix fois plus petit que notre scarabée diamant - s'est échappé du DICTIONNAIRE DES SCIENCES USUELLES de 1926 ...

2 - Insectoscope, deuxième modèle

Insectoscope - hauteur 10 et diamètre 6 cm - Vers 1850

Ce second modèle, plus simple, permet d'observer les insectes vivants ainsi que les plantes dans leur milieu naturel. Il a la forme d'une cloche terminée à son sommet par une bague filetée dans l'axe de laquelle peut se déplacer une monture à vis portant l'optique. Cette dernière est composée d'une lentille biconvexe de 2,5 cm de diamètre. L'insectoscope est posé, ici, sur une pierre mais il peut être utilisé sur la terre ou l'herbe.

Graphosoma italicum, la "punaise arlequin", que l'on trouve sur les ombellifères. Contrairement à notre scarabée diamant, la punaise est bien vivante. Elle ne vient pas de la forêt amazonienne et va retourner très rapidement sur sa plante favorite dans un jardin du Périgord ...

3 - Cellule d'observation

Cellule d'observation 4,5 x 1,8 cm et loupe de poche ; diamètre de la lentille 4 cm - Vers 1860

Les dimensions relativement importantes et le dispositif de fermeture franc et efficace - un système à vis se révèlerait vite un piège fatal pour antenne ou patte -  en font un instrument très pratique pour l'observation de petits animaux vivants. C'est le cas d'un grand nombre d'insectes, de myriapodes et d'arachnides pourvu qu'ils demeurent de taille modeste... Les deux faces vitrées permettent d'éclairer correctement l'animal et de l'observer à l'oeil nu ou à l'aide d'une loupe.

La cellule permet de voir l'animal vivant sous divers angles. Certaines de ces petites bêtes possèdent des ventouses au bout des pattes ce qui favorise l'adhérence et leur permet de se tenir en surplomb contre  la face intérieure de la glace de l'instrument : la Coccinelle peut enfin nous montrer sa face cachée ...

La cellule d'observation peut également prendre la place du verre sur le porte-objet d'un microscope du type Raspail :

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2015 - Tous droits réservés

ACCUEIL

OPTIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                 Albert BALASSE