Le Compendium

Microscope L. Casella
"School or Garden Microscope"

Casella's School or Garden Microscope - Hauteur minimum (en microscope composé) 29 cm - Vers 1870
L. CASELLA - 23, Hatton Garden, London

Cet instrument, que l'on pouvait se procurer vers 1870 pour la somme de 1 livre et 1 shilling, est conforme aux recommandations de la "Sociéty of Arts" de Londres qui encourageait la construction de microscopes de bonne qualité, destinés aux étudiants, et proposés à un prix raisonnable. En 1855, au moment de l'Exposition Universelle de Paris, le "Society of Arts Prize Microscopes" a été décerné  à un constructeur de Birmingham, "Robert Field & Son", spécialisé dans les instruments d'optique et de mathématiques. Quelques années plus tard, L. Casella s'est inspiré du Field's School Microscope pour construire le Casella's School or Garden Microscope en lui ajoutant les fonctionnalités du microscope composé.

Les éléments, proposés dans un petit coffret en acajou de 15,5 x 11 x 5,2 cm, permettent de mettre en œuvre, soit un microscope simple destiné aux observations courantes de botanique ou d'entomologie, soit un microscope composé permettant un grossissement plus élevé. L'éclairage est assuré par un miroir à deux faces, l'une concave et l'autre diffusante, et par une loupe articulée permettant d'éclairer les objets opaques. La platine du microscope reçoit un disque en verre pour l'éclairage par transparence ou un disque en ivoire faisant office de fond blanc lors d'un éclairage par le dessus. Une cellule d'observation (live-box) permet de contenir des animalcules, éventuellement dans leur milieu aqueux d'origine. Une pince articulée, absente de notre coffret, permet de manipuler des petits objets pour les observer sous toutes les faces.

Sur le velours de l'intérieur du coffret, la live-box est ouverte. On devine la présence des deux disques en verre fin entre lesquels les petits insectes ou autres animalcules sont retenus prisonniers le temps de l'examen microscopique ...

De cette patte d'araignée, "Leg and Foot of Spider", préparée par Cole vers la fin du XIXe siècle, nous observons la partie terminale, c'est à dire une zone d'un peu plus de 3 mm de longueur. La lame est posée sur le disque en ivoire. La photographie est réalisée à travers un groupement de deux des trois lentilles prévues pour l'utilisation en microscope simple.

CAHIERS D'HISTOIRE NATURELLE
par Milne EDWARDS et Achille COMTE - Paris - 1858

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2014 - Tous droits réservés

ACCUEIL

OPTIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                 Albert BALASSE