Le Compendium

Microscope à niche
Bouquet et Georges Oberhaeuser

En ouvrant le coffret en acajou de 28 x 10 x 5 cm, on a directement accès aux parties essentielles du microscope : le tube optique muni de son objectif formé de lentilles achromatiques à combinaisons, le socle circulaire de dimensions inhabituelles, la platine réglable, deux oculaires et une pince fine.

En étudiant de plus près le contenu du coffret, on peut être étonné par le socle qui s'ouvre comme une boite et dont l'intérieur est revêtu du même velours rouge. Dans le coffret, deux double-fonds très discrets mènent, l'un à la loupe d'éclairement des objets opaques et à son bras support, l'autre à deux barrettes en os portant des préparations numérotées de 1 à 5 et de 6 à 10.

La partie supérieure de la niche du microscope et le dessous de la platine sont munis d'éléments formant rainure pour l'une et tenon pour l'autre, permettant leur liaison mécanique en queue d'aronde. Une fois la platine positionnée, la manœuvre d'un bouton moleté agit sur le niveau du plan supérieur ce qui permet la mise au point fine sur la préparation étudiée. Le réglage grossier est réalisé, au préalable, par glissement du tube optique.
On distingue, sur la photographie, la partie émergente du disque diaphragme à trois positions.

La loupe d'éclairage focalise la lumière sur la préparation lorsque celle-ci présente un objet opaque.

La hauteur minimum du microscope est de 20 cm. Le diamètre du socle est égal à 8 cm.

Bouquet et Georges Oberhaeuser à Paris - Vers 1830 ...

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2014 - Tous droits réservés

ACCUEIL

OPTIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                 Albert BALASSE