Le Compendium
        Albert Balasse

Deux microscopes à niche, miniatures

Les deux coffrets en acajou, de dimensions égales à 8,7 x 4,9 x 3,6 cm renferment chacun un microscope composé de 7,5 cm de hauteur.

Microscope à niche miniature
hauteur 7,5 cm
diamètre de la base 2,7 cm

Le dessus du coffret est façonné en forme de queue d'aronde pour recevoir, en le calant, le socle du microscope. Le petit instrument se trouve rehaussé et stabilisé ce qui facilite son utilisation.

Le modèle de droite est muni d'un dispositif d'immobilisation inhabituel de la préparation microscopique : un manchon cylindrique qui peut glisser verticalement contre le corps du microscope jusqu'à s'appuyer sur la préparation. On remarque les têtes moletées de deux petites vis servant à la manœuvre de ce manchon et dont les extrémités sont guidées dans deux fins évidements verticaux ménagés dans le corps du microscope. Le modèle de gauche est dépourvu de ce dispositif.

La préparation étant positionnée sur la platine du microscope, on exerce une pression de haut en bas sur les têtes moletées des vis fixées au manchon. Ce dernier descend jusqu'à ce que son bord inférieur appuie sur la lame et l'immobilise ..

Chaque coffret renferme, en plus du microscope, deux lames préparées ou vierges et une petite pince de 5,5 cm.

La paternité et la date de fabrication de cet instrument est incertaine. Les auteurs de l'ouvrage The BILLINGS MICROSCOPE COLLECTON of the medical museum (Washington - édition de 1974) attribuent la fabrication de ce qui est alors désigné par les termes "mineral or furnace style microscope", à un opticien français BERTRAND, vers 1840.  Qui est ce BERTRAND ? S'il s'agit d'Emile, né en 1844, la date de construction du petit microscope est plus tardive. Emile BERTRAND est connu pour ses travaux de minéralogie. Il est le concepteur d'un microscope polarisant permettant de déterminer la position des axes optiques d'un cristal, ainsi que de réfractomètres dont un petit modèle que l'on peut voir dans le Compendium mais nous ne trouvons aucun élément qui ferait supposer qu'il est également le constructeur de ce microscope à niche. On rencontre le même instrument, plus tard, sous l'appellation "Wyndham's Tourist Microscope" : son fournisseur, Florance Wyndham & Co établi à Londres depuis 1862, le recommande pour les observations en entomologie, en botanique et en paléontologie. Enfin, le microscope figure sur le catalogue de la Société des Lunetiers de 1900 (à Paris) mais il est un peu plus grand puisqu'il mesure, alors, 9 cm...

Ces trois microscopes à niche , typiquement français de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, sont construits suivant le même plan et photographiés, ici, dans les même conditions. La hauteur est de 23,5 cm pour celui de gauche, 7,5 cm pour le plus petit, au centre, et 15 cm pour celui de droite. Dans les années 1900, la Société des Lunetiers propose une gamme de microscopes similaires dont la hauteur, on peut le voir ensuite, varie entre 9 et 24 cm ...

La vignette, à droite, permet d'atteindre la page du Compendium présentant un microscope composé encore plus petit : sa hauteur est de 7 cm ...

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2018 - Tous droits réservés

MICROSCOPES

ou :

ACCUEIL

OPTIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                 Albert BALASSE