Le Compendium

Microscope de poche et son coffret

Dans un petit coffret en acajou, le microscope est accompagné de quatre lames en verre de 5 cm comportant, pour deux d'entre elles, une concavité. L'objet à examiner est placé dans l'espace réduit formé entre une lame à concavité et une lame plane. L'observation s'effectue à travers la lentille biconvexe de petit diamètre sertie dans un oeilleton à vis permettant le réglage de la netteté. La hauteur du microscope est égale à 5,2 cm et son diamètre est de 3,9 cm.

L'instrument admet toutes les préparations, la plus large comme la plus épaisse. Pour le mettre en oeuvre, il suffit de saisir entre le pouce et l'index le cylindre intérieur à ressort à travers les deux orifices ovoïdes du tube principal, puis de le pousser vers le bas ; on introduit alors la préparation dans l'espace libéré entre les deux fentes supérieures. En relachant doucement la pression, le cylindre remonte et maintient fermement la préparation à quelques millimètres de la lentille..

Photographiée à travers notre microscope, cette puce devait être bien vivante à la fin du 19e siècle ...

LES MERVEILLES DU MONDE INVISIBLE  Par Wilfrid de Fonvielle - 4ème édition - Librairie Hachette et Cie - PARIS - 1874
Image numérisée par le Compendium - © le Compendium - 2011

Posés sur un classique de la "Bibliothèque des Merveilles", deux microscopes de conception très voisine. A gauche, le "Taschenmikroskop" ou "Midgard pocket microscope" utilise un groupement de deux lentilles ou doublet permettant un grossissement plus important que l'instrument de droite dont l'optique est réduite à une lentille. En revanche, il ne peut recevoir que des lames de petites dimensions.

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2012 - Tous droits réservés

ACCUEIL

OPTIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                 Albert BALASSE