Le Compendium

Microscope Smith & Beck
"The Educational Microscope"

Le coffret en acajou de 14 x 13 x 30 cm dans lequel sont rangés le microscope replié et ses accessoires ...

Dans sa position d'utilisation, la hauteur moyenne du microscope est égale à 37 cm.

Son numéro, 2334, indique qu'il a été construit vers 1860.

Dans les accessoires, on remarque une surplatine intéressante. De conception simple, elle permet de déplacer la lame observée en la protégeant des valets toujours agressifs pour les surfaces étiquetées. Le dispositif, qui surélève la préparation et réduit la surface d'éclairement, ne peut toutefois pas être utilisé avec le condenseur parabolique ni le miroir de Lieberkühn.

La "live-box" qui accompagne presque toujours les microscopes fabriqués au Royaume-Uni.

Le préparateur qui a réalisé ces lames dans la deuxième moitié du 19e siècle a pris soin d'indiquer l'éclairage requis pour obtenir de bonnes images : condenseur parabolique, système polarisant ou miroir de Lieberkühn. Ces éléments, auxquels il faut ajouter un diaphragme occultable  et un "fond noir", accompagnent l'appareil.

La Fig 25 empruntée à l'ouvrage de Richard BECK, "A treatise on the Construction, Proper Use, and Capabilities of Smith, Beck, and Beck's achromatics microscopes" (1865), montre comment le condenseur parabolique concentre la lumière sur l'objet et l'éclaire latéralement.

Ci-dessous, le dispositif pour l'observation en lumière polarisée constitué par un ensemble de deux prismes de Nicol. L'un d'eux, le polariseur, prend la place du condenseur sous la préparation. L'autre, l'analyseur, remplace le manchon de protection de l'oculaire. Un tel système est particulièrement utile pour observer les substances minérales. Il permet des effets de coloration ou de lumière très particuliers et facilite la mise en évidence de certaines substances.

Près de l'objectif sur lequel il va être monté, le réflecteur concave de Lieberkühn en argent poli ...

L'ETUDIANT MICROGRAPHE par Arthur CHEVALIER - Troisième édition de 1882

Le diaphragme à obturation et le fond noir sont des accessoires plus courants. On les utilise indépendamment des dispositifs précédents.

La forme du coffret qui renferme le microscope et ses accessoires est sans doute à l'origine de l'appellation "milk box" qu'on utilise quelquefois pour l'évoquer. 

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2012 - Tous droits réservés

ACCUEIL

OPTIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                 Albert BALASSE