Le Compendium
       Albert Balasse

Alambics J. Salleron
pour l'extraction et le dosage de l'alcool du vin

Ces alambics de petite taille sont utilisés pour la distillation du vin afin de le "peser", c'est-à-dire de déterminer son degré alcoolique. Ce degré alcoolique correspond au nombre de centilitres d'alcool éthylique présents dans 1 litre de boisson.

1 - Alambic petit modèle avec ballon en verre

Petit alambic J. Salleron (modèle 128) n° 26535 - Hauteur 25 cm et longueur 27 cm - 1926

Ce modèle d'alambic avec son brûleur caractéristique est sans doute le plus ancien de la maison SALLERON. Il  a été adopté par l'Administration des Contributions Indirectes dès les années 1850 et on le rencontre dans la "Notice sur les Instruments de Précision construits par J. Salleron" de 1861 sous la dénomination "Alambic de J. Salleron pour l'essai des vins, des liqueurs alcooliques sucrées, etc. (...) adopté par les octrois des grandes villes et par un grand nombre de commerçants."

TRAITÉ ÉLÉMENTAIRE DE PHYSIQUE - A. GANOT - Librairie Hachette - 1894

Notice sur les Instruments de Précision appliqués à l'Œnologie

La lecture, sur la tige de l'alcoomètre, doit être réalisée à la base du ménisque formé par la surface du liquide, soit suivant DE.

Notons, toutefois, que certains aréomètres sont construits pour être lus à la partie supérieure du ménisque, c'est-à-dire suivant mm'. C'est le cas lorsqu'ils sont destinés aux mesures dans les liquides très colorés ou opaques.

Dans la "Notice sur les Instruments de Précision appliqués à l'Œnologie", Jules DUJARDIN, successeur de Jules SALLERON évoque l'instrument : "Le petit alambic Salleron a été inventé par notre prédécesseur vers 1850, il se trouve dans tous les cabinets de physique des écoles, depuis l'Ecole Polytechnique jusqu'aux plus humbles écoles d'enseignement primaire ; c'est en le faisant fonctionner devant nous que nous avons appris au Collège les principes de la vaporisation, de la volatilisation, de la condensation, de la distillation. (...) Nous en avons en circulation 78 000 (...). Rappelons que nous sommes en 1928, date de parution de notre exemplaire de la "Notice", et que la vie continue ... Les quelques représentations rencontrées dans des ouvrages scientifiques publiés sur plus de 40 années, montrent bien l'intérêt porté au petit alambic :

H DEBRAY - Cours élémentaire de Chimie - 1865

A. GANOT - Traité de Physique - 1870

E. O. LAMI - Dictionnaire de l'Industrie & des Arts industriels - 1881 J. LECLERC -Couirs complet de Physique - 1885

A. LEDUC - Manipulations de Physique - 1895
(Il s'agit du dessin original  de l'ouvrage de 1861 : "Notice sur les Instruments de Précision construits par SALLERON".

C. HARAUCOURT - Nouvelle Physique - 1909

Documents numérisés et traités par "le Compendium"

 

Les deux premiers chiffres correspondent à l'année de fabrication, ici 1926. Les suivant idiquent le numéro d'ordre du modèle dans l'année de référence.

Le coffret de rangement de 27 x 10 x 14 cm

 

2 - Alambic grand modèle en cuivre

 

Alambic J. Salleron "Nouvel alcoomètre" (modèle 132) n° 30440 - Hauteur 34cm, longueur  34 cm - 1930

"MON LABO" - Instruments œnologiques & pomologiques - DUJARDIN - SALLERON - PARIS - 1932
Document "le Compendium"

A gauche, la chaudière de l'alambic Salleron reçoit un volume déterminé de boisson alcoolisée à distiller. Cette chaudière, chauffée par la lampe à alcool du fourneau, est reliée au serpentin en étain du réfrigérant de droite par l'intermédiaire d'une tubulure également en étain et dont les deux extrémités en cuivre sont maintenues par des étriers. C'est dans le serpentin, refroidi par l'eau que l'on introduit dans le réfrigérant, que se forme le condensat d'alcool qui est recueilli par l'éprouvette. Comme précédemment, le volume du condensat étant ramené, avec de l'eau distillée, au volume initial de la boisson alcoolisée, on détermine le degré en utilisant un alcoomètre. La table des richesses alcooliques permet d'effectuer la correction de température.

Une partie de la table des corrections alcoométriques. D'autres tables Dujardin-Salleron sont calculées en 1/10° 

 

Présentation de plusieurs modèles d'alambics et alcoomètres de la maison DUJARDIN - SALLERON
"NOTICE DUR LES INSTRUMENTS DE PRÉCISION appliqués à l'ŒNOLOGIE" - 6e Edition de 1928
 Document "Le Compendium"

Pour découvrir l'ébulliomètre, autre instrument permettant de déterminer le degré alcoolique du vin à partir de son point d'ébullition, il suffit de cliquer sur la vignette de droite :

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2007-2017 - Tous droits réservés

ACCUEIL

CHALEUR

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                  Albert BALASSE

 

Page 27 de 2007/page modifiée en 2017