Le Compendium
      Albert Balasse

 

Petite balance à levier
L. Exupère - Paris

Petite balance à levier dite "balance carat" - socle de 24 x 12 x 4 cm - Plateaux de 5,5 cm - L. EXUPÈRE - Paris - Vers 1900

La maison EXUPÈRE, d'abord dirigée par son fondateur L. EXUPÈRE, construit des balances et des poids de précision depuis 1841. Pendant toute la deuxième partie du XIXe siècle, puis à la reprise assurée par AUBRY & GEORGES (la société devient alors  "EXUPÈRE - AUBRY & GEORGES Successeurs"), une partie de la fabrication est réservée aux instruments pour bijoutiers, joailliers et orfèvres. Il s'agit, entre autres, de balances de précision de faible capacité destinées à peser les diamants, les perles fines et les pierres précieuses comme l'indique le titre d'un des catalogues de la maison. Les images suivantes montrent trois modèles issus du catalogue AUBRY & GEORGES.

Ces balances sont souvent accompagnées, non pas de "poids à bouton", c'est-à-dire de masses marquées telles que nous les connaissons aujourd'hui mais de "poids carat", puis de "poids carat métrique". Ces derniers ont la forme d'un tronc de pyramide quadrangulaire et aplati permettant de les superposer.

Le carat, que l'on nomme aujourd'hui carat ancien, correspondait à 205 mg et le carat métrique, défini par la loi du 22 juin 1909, correspond à 200 mg. Le carat métrique est une unité légale, hors système international d'unités (SI), qui "peut être employée dans le commerce des diamants, perles fines et pierres précieuses". Dans ces limites, la dénomination carat métrique est donc donnée au double décigramme ...

Certaines balances proposées par notre constructeur portent le nom de "BALANCE CARAT". Elles sont généralement nickelées et montées sur un socle noir : c'est le cas de notre instrument. Nous avons d'ailleurs trouvé dans son tiroir un taquet en bois destiné à recevoir des carats métriques ou, si elle est de construction antérieure à 1909, des carats anciens ...

PHYSIQUE par Paul POIRÉ
Paris - 1880

Sous le couteau central du fléau, le "O" couronné, marque de fabrique de la maison Exupère, surmonte la marque du poinçon de "vérification primitive" ou "marque première" apposée par le service des poids et mesures dépendant de l'Etat, avant la mise en circulation de l'instrument. Ce poinçon garantit la validité des caractéristiques données par le constructeur ainsi que le respect des règles en vigueur. Il s'agit de la marque "à la bonne foi" représentée par une poignée de main.

TRAITÉ DE PHYSIQUE ÉLÉMENTAIRE - E. FERNET - Paris - 1893

En l'absence de diamant de bonne taille, nous nous proposons de déterminer, par simple pesée, la masse de cette petite géode d'agate. Nous utilisons, pour cela, notre balance et une série de carats métriques sur taquet. La géode est disposée sur l'un des plateaux et les masses marquées sur l'autre plateau.

Pour obtenir l'équilibre, nous avons disposé sur le plateau de droite les valeurs suivantes :

25 + 10 + 5 + 2 + 2 = 44 c.m.
25/100 + 5/100 = 30/100 c.m.

Soit 44,30 c.m.

Il n'existe pas de symbole officiel pour le carat métrique : "c.m." est l'abréviation généralement employée dans les écritures.

On dit : 44 carats métriques, 30 centièmes

Pour atteindre la page du Compendium relative au carat métrique, il suffit de cliquer sur la vignette suivante :

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2016 - Tous droits réservés

ACCUEIL

MECANIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                         

 

272 / 13 mars 2016