Le Compendium

Microphotographies de Dagron
(montées sur lentille de Stanhope)

Cette représentation de l'Impératrice Eugénie  entourée des Dames de sa Cour est une reproduction en noir et blanc de l'œuvre du peintre allemand Winterhalter. Elle est obtenue à partir d'une microphotographie réalisée par John Benjamin Dancer dans la deuxième partie du XIXe siècle. Sur la lame proposée par Dancer, le tableau de 4,20 m de large occupe un rectangle dont la longueur est voisine de 2mm. C'est cette préparation, d'une qualité exceptionnelle, que nous avons photographiée à travers un microscope "actuel" pour obtenir notre image.


La double photographie qui suit présente, sous deux angles différents, la lentille inventée par Lord Charles Stanhope, telle qu'on la rencontre dans les petits microscopes de poche appelés "microscopes Stanhope", construits en France à partir de 1840, après la disparition de son inventeur.

Cette lentille consiste en un petit prisme à section carrée ou un cylindre en verre dont l'une des extrémités, fortement convexe, joue le rôle de loupe puissante, l'autre extrémité, plane, se trouvant au foyer de cette loupe. Par suite, à tout objet transparent placé sur la surface plane, il correspond une image très grossie que l'on observe par l'extrémité convexe.

(Le Compendium propose deux pages relatives à ces éléments. Il suffit de cliquer sur l'une des photographies précédentes, image de l'impératrice ou lentille de Stanhope, pour atteindre le titre correspondant.)

En reliant les travaux de John Benjamin Dancer (1812 - 1897), pionier de la microphotographie et de Lord Charles Stanhope (1753 - 1816), inventeur de la lentille qui porte son nom, René Dagron (1813 - 1900), photographe français, fabriqua, dans la deuxième partie de XIXe siècle des petites lentilles de Stanhope sur la face plane desquelles il collait des photographies microscopiques.

Les lentilles étaient ensuite insérées dans des supports variés, bijoux, objets religieux, porte-plume ou comme c'est ici le cas, dans cette jumelle en corne de 18 x 20 mm.

A l'intéreur de chaque lorgnette, on aperçoit une minuscule pellicule de collodion qui a été fixée sur la face plane de la lentille de Stanhope puis protégée par une lame de verre. Le diamètre intérieur du support en corne dans lequel est enchassé cet ensemble optique est égal à 3 mm. L'ensemble des vues occupe un carré dont le côté est inférieur au millimètre ...

Souvenir of Great Yarmouth - Manufactured in France

En regardant "par le petit côté de la lorgnette", c'est à dire du côté de la face convexe de la lentille de Stanhope, l'observateur découvre quelques vues fortement grossies de Great Yarmouth, ville côtière anglaise. S'agissant d'un simple objet touristique, il est certain que la qualité des microphotographies est éloignée de celle que l'on trouve sur les lames réalisées par J. B. Dancer ...

LES MERVEILLES DU MONDE INVISIBLE
par Wilfrid de Fonvielle - Paris - 1874
(Document "Le Compendium")

Il convient de rappeler que René Dagron s'est surtout illustré pendant le siège de Paris de 1870 par la réalisation de correspondances et de dépèches microscopiques qu'un pigeon pouvait emporter sous son aile ... Les dépèches, échangées entre grandes villes étaient lues grace au "microscope photo-électrique" de Dubosq.

PHYSIQUE ET CHIMIE POPULAIRES par Alexis CLERC - Paris - Vers 1890
(Document "Le Compendium")

Copyright © Le Compendium / Albert Balasse  - 2007/2014 - Tous droits réservés

ACCUEIL

OPTIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                 Albert BALASSE