Le Compendium
      Albert Balasse

 

Petit microscope à niche
(hauteur 9cm)

Dans son coffret de 11 x 6,4 x 4,8 cm, le petit microscope de 9 cm est accompagné de préparations microscopiques et de la classique pince Brucelle en laiton presque aussi grande que lui...

Le couvercle du coffret possède une glissière en queue d'aronde recevant, en le calant, le pied du microscope. L'instrument se trouve alors stabilisé et rehaussé, la lentille frontale se situant à une hauteur de 14 cm.

Dans son catalogue de 1922, la Société des Lunetiers propose l'instrument sous le nom de "MICROSCOPE DE POCHE, A PRESSION" parcequ'il est muni d'un manchon cylindrique que l'on déplace verticalement contre le corps du microscope jusqu'à serrer la préparation sur la platine. On remarque les têtes moletées de deux petites vis servant à la manœuvre de ce manchon ainsi qu'à son blocage et dont les extrémités sont guidées dans deux fins évidements verticaux ménagés dans le corps du microscope.

L'image, à gauche, est tiré du catalogue édité par la Société des Lunetiers en 1922. Elle présente notre petit microscope "à pression" ainsi que quelques autres instruments de plus grande taille.

 


 

Le document qui suit provient d'un autre catalogue de la même maison, datant probablement de la même époque et incluant le tarif. La dénomination "microscope de poche à pression" à disparu et l'instrument est simplement entré dans la catégorie des "microscopes à niche". Il est proposé à 55 francs c'est-à-dire à un prix plus élevé que ceux des trois modèles qui suivent, pourtant plus grands.

Le prix, supérieur de quelques francs, peut s'expliquer par la présence du dispositif de maintient de la préparation, par le fait que la semelle du microscope est massive, et que son oculaire est indépendant donc amovible. On ne retrouve pas ces aménagements sur les modèles d'une quinzaine de centimètres de hauteur, plus simples quant à leur construction et plus courants.

Ces quatre microscopes ont en commum leur petite taille. On les rencontre tous dans le Compendium. En partant de la gauche, les deux premiers modèles mesurent 7,5  cm et ne diffèrent entre eux que par la présence, sur le premier, du système d'immoblisation de la préparation par pression. Le troisième microscope est présenté sur la page actuelle. Le dernier à droite est, avec ses 7 cm, le plus petit. Les quatre coffrets posssèdent le couvercle à glissière recevant le pied de l'instrument pour augmenter sa hauteur d'utilisation.

Parmi les quatre microscopes précédents, ces deux spécimens offrent le même dispositif de maintient de la préparation. Le plus grand, de 9 centimètres, correspond bien au "microscope de poche à pression" proposé par la Socité des Lunetiers dans les années 1920. Le plus petit, avec ses 7,5 centimètres, répond exactement à la description du "minéral or furnace type microscope" proposée dans The BILLINGS MICROSCOPE COLLECTON. Sa fabrication est, dans cet ouvrage, attribuée à un opticien de Paris, Bertrand, vers 1840. A suivre...

THE BILLINGS MICROSCOPE COLLECTION of the Medical Museum Armed Force Institute of Pathology - Edition de 1974

A gauche et à droite, les images conduisent à ces autres très petits microscopes présents dans le Compendium :

Sur son site "Goren Collection of the History of the Microscope", Yuval Goren présente un microscope du même type sous une finition nickelée. Allan Wissner, sur son site "Antique Brass Microscopes" compare les deux modèles de 7,5 et 9 cm de cet instrument qu'il est devenu courant d'appeler le Bertrand "Furnace" Microscope.

Copyright ©  2007/2019 / Le Compendium - Albert Balasse / Tous droits réservés

MICROSCOPES

ou :

ACCUEIL

OPTIQUE

NOUVEAUTÉS

PLAN DU SITE

SITE MAP

 Pour me laisser un message : ABCompendium@orange.fr                                                                 Albert BALASSE

 

346 / 21 juillet 2019